Billets, nos droits

Où j’attends la loi Macron

Ça y est, les débats en séance publique sur la loi « Macron » ont enfin commencé à l’assemblée nationale.
Il était temps. Le sujet a tellement été débattu qu’il est temps d’en finir.

Je suppose que comme moi, le sujet commence à vous lasser…

Si vous me lisez de temps à autre, vous savez probablement que je suis juriste dans un cabinet d’avocat d’une petite ville de province.
Puisque les Avocats sont l’une des professions les plus concernées par le projet Macron, je commence à avoir hâte de savoir à quelle température le législateur entend régler le four qui va nous cuire.
J’ai écrit une première version de cet article à la fin du mois de septembre 2014. (au moment de la journée sans professions libérales)
J’y expliquais le détail des mesures votées ces jours-ci et j’y détaillais pas mal de chiffres supposés vous faire comprendre pourquoi cette loi va fragiliser la plupart des cabinets d’avocats.
Mais, ce projet d’article a fini à la corbeille.
Parce que réflexion faite, tout cela n’est pas très intéressant.

Si j’ai du mal à me sentir concerné lorsque les médecins généralistes demandent une revalorisation du tarif de la consultation, je ne vois pas pourquoi vous vous intéresseriez à la suppression du tarif de la postulation.
Alors je vais plutôt essayer de vous décrire ce qui va changer en pratique au travers de deux mesures phares qui concernent les avocats leurs conséquences probables sur vos rapports avec eux.

Continuer la lecture…

Billets

Tesson : on ne peut plus rien faire

Dimanche je suis allé voir Marc Jolivet qui jouait pas loin.
La fin du spectacle était à la fois drôle et émouvante. C’est la marque de fabrique du bonhomme.
J’ai été moins convaincu par la séquence d’actualité en qui a ouvert la représentation.
Ce n’est pas facile de dire et des choses à la fois drôle et pertinente ces derniers jours.
Dans une France où il est acquis qu’on peut mourir pour une caricature, Jolivet trouvait qu’on ne peut plus rire de tout un tas de choses sans risquer de vexer l’une ou l’autre minorité.

Mouais.
Perché sur l’un des derniers rangs je regardais les têtes blanches et grisonnantes qui peuplaient le public et je me disais qu’avant de se plaindre que tout le monde de vexe on pourrait essayer de faire en sorte de créer les conditions pour que chacun se sente le bienvenu.

Je pensais à cela lorsque j’ai appris sans surprise l’ouverture d’une enquête pour provocation à la haine ouverte contre Philippe Tesson à la suite ses propos récent sur les musulmans qui selon lui « amènent la merde » et sont selon lui à l’origine du « problème de l’atteinte à la laïcité ».

Continuer la lecture…

Avignon 11 Janvier 2015
à vif, Billets

Jour d’espoir

Durant cinq jours, le massacre des gens de Charlie Hebdo et ses suites m’ont fait l’effet d’une balle tirée dans un bidon de Kérosène.
Une fusillade monstrueuse, deux prises d’otages et tant de morts.

Les oiseaux de mauvaise augure se frottaient les mains.
Dans ce pays où l’on prend encore plus de plaisir à s’engueuler qu’à manger du fromage, on se laisse souvent aller à écouter ceux qui nous prédisent la guerre civile depuis bientôt cinquante ans.
On se lamente tandis qu’on donne invariablement la parole à ceux qui prophétisent le déclin de la France, voire même sa « soumission ».
On se délecte de la voix de ceux qui font commerce des faits divers les plus atroces et l’on assène que « ce pays est foutu ».

Mais aujourd’hui, les marchands de haine n’ont réuni qu’un millier de personnes à Beaucaire alors que des millions de Français manifestaient pour dire leur attachement à l’idéal de notre pays.

Continuer la lecture…